Retour sur la formation GDS – Article paru dans la presse agricole

Se former avec le GDS pour devenir éleveur infirmier de ses chèvres

Le 21 janvier dernier s’est tenue la première journée de formation à destination des éleveurs de caprins organisée par les GDS de Lorraine. 17 éleveurs étaient présents à cette journée attendue et riche en échanges.

 « Cela fait quelques temps que l’idée d’une formation à destination des éleveurs de chèvres germait dans nos esprits, mais cela s’est concrétisé suite à une réunion sanitaire réalisée à l’automne où nous avons échangé directement avec des producteurs » indique Claire Dargent, responsable des formations pour les GDS. « En effet, les éleveurs de caprins nous on faire part d’un réel besoin de journée technique car, dans notre région qui ne compte que très peu de producteurs, l’accompagnement et les personnes ressources sont quasi inexistants. Pour soigner leurs animaux, les éleveurs appliquent l’automédication, s’appellent entre eux ou apprennent de leurs erreurs, mais ne font appel au vétérinaire qu’en dernier recours. Il nous semblait donc nécessaire de répondre à ces attentes en faisant intervenir un vétérinaire spécialiste de la production caprine, le Dr Laure Malherbe-Duluc, vétérinaire du GDS d’Indre-et-Loire  ».

1

Photo : Ville de Nancy

Pour cette première session, la thématique choisie était : « éleveur infirmier de ses chèvres ». Au même titre que les formations bovines débutées en 2004, l’approche initiale de cette journée était de poser les bases d’un bon examen de la chèvre malade afin d’apporter les soins adaptés. « Examiner – Décider – Agir » était la trame présentée par l’intervenante.

  • Examiner : acquisition de savoir-faire, récolte méthodologique des symptômes
  • Décider : outils de pré-diagnostic, repérage des symptômes d’alerte et des combinaisons de signes cliniques, et utilisation d’un arbre décisionnel et du guide sanitaire caprin
  • Agir : appel du vétérinaire pour les cas incertains ou les cas nécessitant son intervention / traitement par l’éleveur selon un protocole de soin

Le rendez-vous était à Brabois, pour une première partie théorique en salle ; puis l’après-midi était consacré à la partie pratique en ferme pour la réalisation des gestes de l’examen sur les chèvres.

La satisfaction des éleveurs recueillie en fin de journée était très bonne ! Les échanges étaient très nombreux et l’auditoire passionné. Les éleveurs ont pu profiter des conseils d’une spécialiste, et déplorent une journée trop courte ! L’esquisse d’une deuxième session se dessine déjà pour ce groupe d’éleveurs motivés. De nouveaux thèmes comme l’alimentation, le caprinage, la qualité du lait et l’hygiène de traite ou encore les médecines alternatives ont été réclamés. Les éleveurs soulignent également l’importance de se retrouver entre producteurs et d’échanger sur leurs pratiques.

2

La formation était conjointement menée par les GDS de Lorraine dans le cadre de leurs sections spécialisées « petits ruminants ». La participation à cette journée était offerte pour les éleveurs adhérents à cette section et éligibles au VIVEA. L’association « Chèvre de Lorraine » avait également été associée au projet.

Une belle journée pour cette première session de formation sanitaire caprine.

3

Comments are closed.